Browse By

EDITO : Soyons consensuels et rêvons !

Aline M’Pangba-Yamara
Rédactrice en chef de LNC

Lorsque Fidèle Gouandjika déclare publiquement à qui veut l’entendre que jamais, au grand jamais, il n’y a eu d’élections transparentes en RCA, et que tout fut systématiquement truqué par la France pour installer au pouvoir la marionnette de son choix ! Il doit mentir, puisque nous devons rêver.

Le Général DE GAULLE, l’homme fêté par la FRANCE comme son héros en 1945, n’a jamais combattu dans aucune guerre.
Et il traitait les français de moutons. Sans doute dans sa tête, cela devait être trop facile de manipuler les foules avec de la tchatche et des images truquées.

DE GAULLE qui détestait tant les africains, mais DE GAULLE que ces africains aiment tant. Paradoxe !
Combien de rues en Afrique baptisées DE GAULLE ? Combien d’écoles ?
L’ignorance est la pire des maux. Et c’est le mal africain.
Des moutons aussi…
A croire qu’à la naissance, le ou la créateur(trice) des mondes avait oublié de finir les africains noirs.
OOPS ! Pardon, on doit rêver.

LE RÊVE, C’EST GRATUIT

A suivre la propagande démagogique du pouvoir mis en place par la France et la MINUSCA en RCA, tout va bien. Tout est formidable en Centrafrique.
Sérieux ?

Ca joue sur du velours, étant entendu que près de 80% des centrafricains sont limite analphabètes, et que dans le reste des 20%, est à peine 10% est capable de faire une explication de texte. C’est à dire de réfléchir un tant soit peu intelligemment.

Néammoins, ce serait une grave erreur d’enfermer tout le monde dans cette gangue. Sinon, nous LNC, n’aurions pas lieu d’être.

Le rêve est permis pour ces milliers de sans voix qui nous suivent. Et aspirant à autre chose qu’à des démagogies, qu’à des articles mal ficelées, qu’à des propagandes débilitantes, qu’à des haines déversées et entretenues.

Le pouvoir de la Presse, c’est la Plume et rien d’autre.
Nous ne sommes pas armés. Nous ne contrôlons aucun territoire.
On nous dit être le MEDIAPART centrafricain, et j’en suis très flattée. D’autant plus que j’avais fait un stage chez eux il y a quelques années.
J’en ai gardé l’art de l’investigation approfondie.

La RCA ne se relèvera pas de sa crise endémique avec des travestis et des contre vérités. Ni avec des haineux jaloux de la réussite des autres. Mais en osant se voir en face.
En osant s’avouer à soi-même sa propre réalité.
En osant faire autre chose que de prier passivement des dieux qui pourtant recommandent à leurs ouailles de se prendre en mains.

Il faut se le dire clairement, les centrafricains sont des fainéants, des assistés, et plus que jamais.
Au moindre problème, on crie ‘gouvernement, gouvernement !’ Quel gouvernement ?
Le pouvoir en RCA est fantôme.
Même pour goudronner 10 mètres carrés de route il faut faire appel aux blancs.
Et de voir le président venir inaugurer.
Au moins, il sert à quelque chose.
Les chrysanthèmes ne seront pas seuls.

Un pays comme le Rwanda, une poussière de pays pourtant, sans richesse naturelle, nous est passé devant. Ca n’interpelle pas cela ?

Tant que nous ne resterons enferrés que dans nos haines mutuelles tenaces, nous resterons les dernayos du monde, ce que nous sommes déjà.

L’intelligence n’est pas une option, mais une nécessité.

© Juillet 2019 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés.