Browse By

FOCUS/Bienvenu Marwan GUINON, la putain de la république !

Firmine YABADA

BANGUI [LNC] – Aymard, Bienvenu, Marwan, qu’importe le prénom, ce petit bonhomme haut comme trois mangues a du coffre, et surtout du culot à toutes épreuves.

Malgré son Sango bricolé, truffé majoritairement de français, et mal. Malgré son inculture, il arrive cependant dans ses “lives” à capter l’attention des foules.
Et pourtant, ce n’est qu’une coquille sonnant creux.

UN SENS AIGU DE LA SURVIE

Le garçon ne travaille pas. Aucun métier déclaré. Mais il voyage à satiété, dort dans des hôtels de luxe en Europe, et dispose d’un matériel informatique et vidéo du dernier cri. Qui l’entretient ?

Une seule réponse à cela, ses anciennes maîtresses qu’il a escroquées, et des politiciens centrafricains et hommes d’affaires tombant sous son charme.
Car l’individu ne dispose d’aucun revenu propre.
Son seul travail reconnu, consiste à faire des “lives” sur les réseaux sociaux.

TOUADERA MON AMOUR

Sous Bozizé, il était le représentant du KNK en France. Dorénavant, ne perdant pas le sens des réalités, le voilà devenu le griot en chef de TOUADERA.

Et pourtant….
Guinon n’est pas à une contradiction près.
Lui qui la main au collet jurait ne pas se mêler de politique, traitant à l’occasion les politiciens et les “intellectuels” (un mot dont il ne semble pas en capter le sens) de menteurs, le voilà devenu le fou du Roi.
Et l’on se doute, contre monnaie sonnante et trébuchante.

Finie la “Communauté Centrafricaine de France” (CCFR), qu’il jura un temps, être l’œuvre de sa vie. Et vive “TOUADERA l’homme de la situation”.

Fin analyste politicien comme tout le monde le sait. il estime que son nouvel héros est mal entouré.
Les ministres ne profiteraient que de lui pour se faire de l’argent, et ne lui présenteraient pas les bons bilans du pays.

Et surtout, un sens très pointu de la démocratie.
il ne faut rien changer déclare-t’il, mais soutenir le président dans sa tâche.
Une manière bien à lui de rayer d’un trait de langage, le principe de la contradiction démocratique.
Ce garçon ferait fortune en Corée du nord.

Loin d’un Rodrigue Mayté, un autre “liveur” célèbre, mais maîtrisant le Sango à la perfection, et d’un tout autre calibre en politologie que lui, il fait pourtant toujours illusion pour ses fans décérébrés.

Comme toutes les putains, il est prêt à faire le griot, et sans remord pour qui le paye le mieux.

© Juillet 2019 – LAMINE MEDIA – Tous droits de reproduction réservés.